1 May 2020

Detroit vs Riot

Thématique Detroit, épisode 1 : voyage musicale de la ville du Michigan qui depuis plus d’un siècle influence la scène musicale mondiale.
admin7153

la scène jazz
de détroit entre 1973 et 1976

Après les émeutes de 1967 et 1968 à Detroit, des musiciens s’organisent et fondent deux labels : Strata Records et Tribe. Autour de Charles Moore, Kenny Cox, Phil Ranelin et Wendell Harrison, la scène de Detroit connait entre 1973 et 1976 une effervescence dingue, produisant quelques pépites jazz et jazz funk.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on google
Share on whatsapp
Share on email

tracklist

Space Odyssey – Marcus Belgrave
Ode to Africa – Harold McKinney
Street Rap – Maulawi Nururdin
Inner City Player – Sam Sanders
What We Need – Wendell Harrison & Phillip Ranelin
Vibes From the Tribe – Phil Ranelin
Saturday Night Special (Part II) – The Lyman Woodard Organization
Wake Up Brothers – Doug Hammond
Action #V – The Contemporary Jazz Quintet

STRATA RECORDS, L'ÂGE D'OR

Amir Abdullah est un DJ américain qui s’est fait une spécialité de sortir des cartons des enregistrement perdus ou des labels tombés dans l’oubli. C’est ce qu’il a fait avec le label de Detroit Strata Records, exhumant un concert de Charles Mingus à la Strata Concert Gallery que tout le monde avait oublié, et en proposant de nouveaux pressages de la folle production du label (voir la playlist plus haut). Mais ne vous excitez pas, tout est déjà (ou quasiment) OUT OF STOCK. 
Voici 3 petites capsules vidéos qui vous donneront certainement envie d’aller chercher plus loin. 
A lire également, cette interview pour Treble.